Halte au plastique



Par son caractère insolite et porteur d’imaginaire, la roulotte en bois, habitat léger de loisirs, se développe et repousse probablement les mobil-homes vers les terres reculées d’un hébergement trop standardisé, impersonnel et difficilement recyclable.

La fin des Mobil-Homes ?
Les constructeurs et les exploitants de Mobil-Homes s’interrogent de plus en plus sur les conditions de déconstructions des mobil-homes arrivés en fin de vie.
Déconstruire et valoriser les mobil-homes arrivés en fin de vie, c’est en effet l’un des engagements essentiels et volontaires pris par l’ensemble de la filière résidence mobile, constructeurs et exploitants de campings. Désormais, une « éco contribution » fixée à 100 € est prélevée sur chaque achat de mobil-home neuf.
On n’imagine mal en effet ce qu’il en coûterait aux exploitants de campings si le retrait, le transport et la déconstruction des vieilles résidences mobiles devait être assumée par les exploitants de campings et centres de vacances eux-mêmes, dans l’hypothèse où les pouvoirs publics se chargent de fixer une « date limite » de vie !

La fin de la standardisation des loisirs ?
Le tourisme et l’hébergement insolite font recette. Le mot insolite porte en lui une promesse de dépaysement sans nécessairement aller très loin. Le séjour insolite c’est un moment fort qui laisse des souvenirs.
Côté Mobil-Homes cette promesse de dépaysement total est moins nette que celle offerte par les Roulottes bois.
Alors que de nombreux acteurs touristiques n’ont eu de cesse que de standardiser les séjours au cours des dernières années au risque de banaliser le tourisme et l’habitat léger, certains professionnels de l’accueil recherchent désormais d’autres voies pour reconquérir le coeur des vacanciers ou gens de passage.

La roulotte, renfort de l’imaginaire et vecteur de rêve ?
A l’origine les roulottes servaient d’habitat pour des peuples nomades. Les modèles étaient différents selon les régions d’Europe. Les roulottes irlandaises étaient bombées et bâchées, les roulettes tziganes et yéniches possédaient des parois droites en bois ou en tôle .
II existe cependant bien d’autres sortes de roulottes comme les roulottes de forains ou de cirques par exemple.
Toutes ces roulottes témoignent de la culture et de l’histoire de tous ces peuples et redonne à l’habitat léger de loisirs ses lettres de noblesse.

Les roulottes, pour oublier les tensions d’un environnement dépersonnalisé ?
Enfin, la génération actuelle de jeunes adultes aime retrouver une certaine insouciance pour échapper à un monde urbain de tensions et de contradictions.
Au fil des années, il faut constater que l’évolution de la société ne fait qu’accroître une recherche d’expériences fortes lors de courts séjours. « On part moins longtemps, mais on veut plus d’intensité émotionnelle ». Le retour vers la nature ne fait en outre que confirmer cette tendance.
Dans ce contexte, la roulotte bois, en nourrissant l’imaginaire de chacun porte incontestablement une réponse, partielle certes, mais pleine de charme et de romantisme, à tous ceux en quête de promesse de mieux être et de sens.



Habitat Boheme

24 ZAC les pignès
09270 Mazères

Cliquez-ici pour contacter votre interlocuteur commercial( TELEPHONE / eMAIL )

Dirigeant de l’entreprise : Frédéric de Broux

Chef d’atelier : Swann Matose


Galerie - nos roulottes

Roulotte aménagée pour Hôtel ou Gîtes, 2 chambres - 4 couchages Roulotte bois de chez Habitat Bohème pour chambre d'hôtes Roulotte Eco 2 pour Camping - 4 couchages- 18m² 2 Roulottes bois aménagées pour Hôtel, modèle 2 couchages - 18m² Roulotte bois traditionnelle - 2 chambres - Gamme pour Hôtels ou Gîtes Modèle de Roulotte bois traditionnelle hotelière 4/6 couchages - 23m²

© 2017  Natys  |  W3C